Constipation

La constipation consiste en un retard à évacuer les selles, qui deviennent alors dures et sèches, et s’éliminent difficilement.

Constipation

Ce qu’est la constipation


La constipation consiste en un retard à évacuer les selles, qui deviennent alors dures et sèches, et s’éliminent difficilement. L’évacuation des selles ne se fait pas à la même fréquence pour tout le monde : pour certains, c’est tous les jours, pour d’autres, deux ou trois fois par semaine. On parle de constipation lorsque les habitudes de la personne changent et qu’elle va à la selle beaucoup moins souvent qu’elle ne le faisait auparavant.

Personnes à risque de constipation


Tout changement dans l’alimentation peut entraîner une sécheresse des selles dans le gros intestin (côlon). En outre, des changements dans les activités physiques ou le mode de vie, l’absence de fibres dans l’alimentation, le stress chronique et le fait de repousser le moment d’aller à la selle pour des considérations d’ordre pratique, tout cela peut provoquer la constipation.

Si, pendant quelques jours, vous ne mangez pas normalement, votre tractus digestif pourrait mettre un certain temps à vous rattraper lorsque vous reprendrez vos habitudes; il n’y a pas lieu de vous inquiéter. Une fois que votre organisme aura reçu les nutriments qui lui ont manqué, tout rentrera dans l’ordre.

En s’appropriant l’eau du côlon, un certain nombre de médicaments, dont les suppléments de fer, les inhibiteurs calciques, les analgésiques narcotiques, les antiacides renfermant de l’aluminium et les médicaments régulant la pression artérielle, peuvent provoquer la constipation. Il en va de même des troubles endocriniens tels que le diabète ou les maladies thyroïdiennes.

Traitement de la constipation


Le médecin vous demandera depuis combien de temps vous êtes constipé, quand vous êtes allé à la selle la dernière fois, quelle était la consistance de vos selles et si elles contenaient du sang. Comme les habitudes alimentaires sont souvent en cause, la première chose à faire est d’augmenter votre consommation de fibres alimentaires. Le Nord-Américain moyen en consomme 10 à 20 grammes par jour alors qu’il faudrait plutôt en prendre 25 à 35 grammes. Avant de vous tourner vers un supplément, commencez par augmenter votre consommation d’aliments qui en sont riches, par exemple du son, des prunes, de la choucroute, de la rhubarbe ou des jeunes pousses vertes. 
Un suppositoire ou un lavement doux peut apporter un soulagement rapide de la constipation. Si vous utilisez un laxatif en vente libre, optez pour le plus doux et, surtout, n’en faites pas un usage régulier.

Votre médecin pourrait vous prescrire un émollient fécal. En outre, si votre constipation est causée par un médicament, il pourrait en modifier la posologie ou vous en proposer un autre.

Prévention de la constipation

 

  • Prenez des fibres. Les fibres sont la partie indigeste des aliments d’origine végétale. Elles retiennent l’eau dans les matières fécales, ajoutant du volume à ces dernières, ce qui stimule naturellement les contractions intestinales et provoque l’expulsion. Les fibres insolubles des grains entiers ont également pour effet d’accélérer le transit des selles dans le côlon. Les fruits, les légumes, les légumineuses et les grains entiers sont d’excellentes sources de fibres. C’est vrai aussi du son : prenez des céréales qui en sont riches ou ajoutez du son en vrac (que vous trouverez dans les magasins de produits naturels) à vos ragoûts, vos pains et vos pâtisseries maison. Remplacez le riz blanc par du riz entier, trois fois plus riche en fibres. Cependant, il est préférable d’augmenter votre consommation de fibres de façon graduelle, à défaut de quoi vous risquez d’avoir des gaz, des ballonnements et des crampes abdominales.  Buvez beaucoup. Vous devriez prendre au moins huit verres d’eau, soit 2 litres par jour, afin de ramollir vos selles. Si vous faites l’erreur d’augmenter votre consommation de fibres sans boire suffisamment, l’évacuation des matières fécales risque d’en être ralentie ou entravée.
  • Bougez. Pratiqué de façon régulière, l’exercice favorise l’élimination. On a montré dans des études qu’il avait pour effet d’accélérer le transit dans le gros intestin; les selles perdent alors moins d’eau et s’évacuent plus facilement.
  • Au besoin, prenez un supplément. Si, pour diverses raisons, vous ne pouvez augmenter votre consommation de fibres alimentaires, vous pourriez envisager de prendre un supplément, par exemple du Métamucil, de préférence aux repas. Gardez cependant à l’esprit que si les suppléments peuvent contribuer à soulager la constipation, ils sont dénués de nutriments, contrairement aux fibres provenant d’aliments complets.
  • Visez la régularité. Autant que possible, ayez des habitudes régulières. Un changement soudain dans vos activités physiques ou vos habitudes alimentaires, par exemple en cas de maladie ou lorsque vous partez en vacances, peut entraîner la constipation.

 

Plus d’articles sur le même sujet

Adapté de: Looking After Your Body: An Owner's Guide to Successful Aging, Reader's Digest

Évaluation: 4.5 (2 votes)