Les bienfaits santé du vélo

Le vélo est bon pour le corps et l’esprit. Découvrez pourquoi et de quel équipement vous aurez besoin.

Par Bonnie Schiedel

Les bienfaits santé du vélo

De plus en plus de femmes redécouvrent le plaisir du vélo. Certaines se réunissent en groupe pour explorer les pistes du quartier, d’autres prennent des cours jumelés de yoga/vélo stationnaire, d’autres, enfin, ont recours à ce mode de locomotion pratique pour faire leurs courses. (En prime : économie d’essence et diminution des émissions de gaz à effet de serre, ce qui n’est pas mal non plus.) En outre, les bienfaits de cet exercice pour la santé sont considérables, y compris celui de brûler des tonnes de calories. Voici ce que vous devez savoir pour tirer un maximum de vos balades en vélo.

Bienfaits physiques et mentaux

«Le vélo fait des merveilles pour les muscles du bas du corps, soit les quadriceps, les ischio-jambiers et les fessiers», explique Jenny Brown, entraîneure en conditionnement physique et en vélo pour femmes chez Reactivated de St. Catharines (Ontario). «Les muscles se tonifient sans gagner en volume.» Comme vous devez faire des efforts pour garder l’équilibre et vous tenir droite, le vélo contribue aussi à renforcer les muscles du tronc, ajoute Patti Fletcher, propriétaire de boutique et monitrice en vélo pour femmes de Comox (C.-B.).

En outre, le vélo est un sport sans heurts;  par conséquent, il ménage les articulations. (À l’adolescence, Jenny Brown raconte avoir dû se mettre au vélo de compétition parce qu’un problème au genou l’empêchait de pratiquer d’autres sports.) Comme l’intensité de l’exercice varie en fonction du terrain et du vent, c’est aussi un bon moyen de renforcer le système cardiovasculaire.

Il n’y a pas que le corps qui en bénéficie, le moral aussi. Lors d’une étude dont les résultats ont été publiés en 2008 dans le British Journal of Sports Medicine, on a découvert que les participants souffrant de troubles de l’anxiété et de dépression qui faisaient 20 minutes de vélo par jour se disaient moins anxieux tandis que ceux qui en faisaient de manière plus intense rapportaient jouir d’un plus grand bien-être.

Équipement adéquat

Si vous comptez en acheter un neuf, optez de préférence pour un vélo pour femmes (ou vélo spécifique aux femmes). «Les proportions des femmes sont différentes de celles des hommes et les vélos spécifiques aux femmes en tiennent compte, explique Jenny Brown; non seulement, ils sont plus petits, mais ils protègent mieux les muscles du cou et du dos contre le claquage. Le diamètre réduit du guidon, des leviers de frein et des poignées est mieux adapté aux mains des femmes, tandis que la selle, plus large, accommode mieux leur pelvis.

Les diverses caractéristiques de la selle font l’objet de nombreuses études, particulièrement chez les hommes, compte tenu des risques de dysfonction érectile et de problèmes circulatoires qui leur sont associés. Chez les femmes, c’est plutôt la friction qui est à craindre avec les risques de meurtrissures à la fourche qu’elle peut entraîner. Il est donc essentiel que la selle soit bien ajustée. Vous pourriez aussi vous procurer un modèle ajouré; il exerce une moins grande pression sur les tissus délicats.

Autre solution : les shorts rembourrés. «Quand on les enfile la première fois, on a l’impression de porter une couche, souligne Jenny Brown, mais ils sont extraordinaires. Comme ils n’ont pas de coutures, vous êtes doublement protégée contre la friction. Si vous craignez d’être ridicule dans des shorts très serrés, optez pour les modèles bouffants munis d’une doublure rembourrée.» Inutile de porter un sous-vêtement, dont les coutures vous gêneraient; par contre, retirez vos shorts dès votre retour afin d’éviter de créer un milieu humide favorable au développement de levures.

N’oubliez pas le casque.
Pour savoir quelle taille prendre, utilisez la méthode 2-V-1, préconisée par Pensezd’abord, organisation nationale vouée à la prévention des traumatismes crâniens et médullaires: D’abord, il doit y avoir l’équivalent de deux doigts de largeur entre le bord inférieur avant du casque et vos sourcils. Ensuite, avec vos doigts, formez un V autour de vos oreilles et assurez-vous que les sangles soient alignées dessus. Enfin, glissez un doigt entre votre menton et la sangle pour vous assurer que cette dernière est bien ajustée et ne se déplace ni vers l’avant ni vers l’arrière.

Prête? Partez!

Plus d’articles sur le même sujet

Évaluation: 3.8 (9 votes)