Remèdes naturels contre les ronflements

Votre conjoint ou vous-même avez un problème de ronflement qui vous empêche de dormir? Les trucs et remèdes suivants devraient vous aider à enfin pouvoir dormir sur vos deux oreilles : Dites adieu aux nuits blanches!

Remèdes naturels contre les ronflements

Quand on ronfle, les structures de la bouche et de la gorge – langue, partie supérieure de la gorge, palais mou et uvule palatine - vibrent contre les amygdales et les végétations adénoïdes. On a identifié diverses causes possibles à ce problème. Ainsi, les personnes qui font de l’embonpoint sont plus susceptibles que les autres de ronfler. Selon les experts, ce serait dû au fait que le tissu adipeux en excès comprime les voies respiratoires. La consommation d’alcool avant de dormir est un autre facteur, cette substance ayant pour effet de détendre les muscles, provoquant l’affaissement des tissus. Si vous faites de la congestion nasale en conséquence d’un rhume ou d’une allergie, vous êtes également plus susceptible de ronfler, les tissus enflammés et le mucus interférant avec la circulation de l’air dans les voies respiratoires.

Trucs pour prévenir le ronflement

Voici quelques mesures préventives qui pourraient atténuer le problème. Il se peut que vous n’ayez qu’à changer de position pour dormir, mais il est généralement nécessaire d’apporter des changements plus importants, par exemple perdre vos kilos en trop.

• Pour dormir, soulevez le haut de votre corps au moyen de quelques oreillers supplémentaires. Cette position a pour effet d’empêcher les tissus de la gorge de s’affaisser à l’entrée des voies respiratoires.

• Soulevez la tête de votre lit, par exemple, en plaçant quelques planches sous les deux pieds du lit, côté tête. Deux morceaux de 2 x 8 ou de 2 x 10 sous chacun des pieds ou deux longs morceaux de mêmes dimensions devraient faire l’affaire.

• Dormez sur le côté. Bien sûr, rien ne garantit que vous resterez dans cette position, mais au moins, faites-le en vous couchant et tenez un oreiller dans vos bras. Quand on dort sur le dos, la langue et le palais mou reposent contre l’arrière de la gorge, bloquant le passage de l’air, d’où les ronflements.

• Si le fait de tenir un oreiller ne vous aide pas, l’astuce suivante le fera peut-être: cousez une petite poche dans le dos de votre haut de pyjama et glissez-y une balle de tennis. Chaque fois que vous vous tournerez sur le dos durant la nuit, la balle se rappellera à votre souvenir, vous obligeant à vous remettre sur le côté.

• Si la congestion nasale est la cause vos ronflements, prenez un décongestionnant ou un antihistaminique avant de vous coucher.

• Avant d’aller au lit, mettez sur votre nez une bandelette adhésive; ce produit est offert dans la plupart des pharmacies. Vous aurez l’air un peu bizarre, mais comme il n’y a personne pour vous regarder quand vous dormez, cela n’a pas la moindre importance. Pour fixer la bandelette, suivez les indications données sur l’emballage. Ce petit dispositif simple remonte et ouvre les narines, augmentant le volume d’air qui y pénètre.

• Gargarisez-vous avec un rince-bouche à la menthe afin de réduire la muqueuse de votre nez et de votre gorge. Ce remède est particulièrement efficace si vos ronflements sont passagers, résultant d’un rhume de cerveau ou d’une allergie. Pour le préparer, ajoutez une goutte d’essence de menthe poivrée dans un verre d’eau froide. N’avalez pas la préparation.

• Cela peut paraître extrême, mais, pour cesser de ronfler, certaines personnes portent un collet cervical, du genre de celui qui est prescrit aux personnes ayant subi un traumatisme cervical. En maintenant le menton levé, le collier empêche la gorge de se replier sur elle-même et garde les voies respiratoires bien ouvertes. Inutile, toutefois, d’utiliser un collet en plastique rigide. Moins contraignants, les dispositifs en mousse sont tout aussi efficaces.

• Autant que possible, éliminez les allergènes (poussière, produits de desquamation des animaux de compagnie, moisissures) de la chambre à coucher, ce qui soulagera votre congestion nasale. Passez régulièrement l’aspirateur sur les planchers et les rideaux et changez souvent vos draps et vos taies d’oreiller. 

• Si vos ronflements sont saisonniers et que vous savez être allergique au pollen, prenez trois tasses par jour de tisane d’ortie. Les herboristes recommandent cette plante pour soulager l’inflammation causée par les allergies au pollen. Versez une tasse d’eau bouillante sur une cuillerée à soupe de la plante séchée, couvrez, laissez infuser cinq minutes et passez. Prenez une tasse juste avant d’aller au lit.

• Pour éviter que les muscles de votre gorge se détendent exagérément, abstenez-vous de prendre un repas copieux ou de l’alcool durant les trois heures qui précèdent votre coucher.

• Perdre du poids a souvent pour effet de diminuer les ronflements. Une perte de 10% de la masse corporelle peut contribuer à atténuer la constriction des voies respiratoires supérieures.

• Cessez de fumer. La fumée du tabac irrite les muqueuses, provoquant l’enflure de la gorge et réduisant le volume des voies respiratoires. Les fumeurs souffrent également plus que les autres de congestion nasale.

• Si vous prenez régulièrement des médicaments, demandez à votre médecin s’il a des solutions de rechange à vous proposer. Certains médicaments, notamment les somnifères et les sédatifs, peuvent aggraver les ronflements.

• L’air sec peut contribuer aux ronflements. Pour corriger le problème, faites fonctionner un humidificateur ou un vaporisateur dans la chambre à coucher. Veillez toutefois à le nettoyer régulièrement en suivant les directives du fabricant. Vous pouvez également prendre un bain de vapeur juste avant d’aller au lit: remplissez un bol d’eau chaude, mettez une serviette sur votre tête, approchez votre nez à environ 15 centimètres de l’eau et inhalez profondément la vapeur humide pendant quelques minutes.

Petit guide d’auto-défense contre les ronflements

Si votre conjoint est un ronfleur invétéré, il y a de fortes chances que votre relation en soit perturbée. Gardez toutefois à l’esprit que d’autres ont eu à faire face à ce problème avant vous et y ont survécu. Par conséquent, avant de mettre les voiles, vous pourriez envisager de prendre quelques mesures qui vous aideront à supporter les grondements de votre par ailleurs adorable partenaire.

• Portez des bouche-oreilles. Ces dispositifs sont peu dispendieux et relativement confortables une fois qu’on y est habitué.


• Envisagez l’achat d’une machine produisant un bruit blanc. Cet appareil électronique produit un son régulier qui couvre les autres bruits.


• Allez au lit bien avant votre ronfleur de conjoint. Ainsi, vous commencerez la nuit dans un calme relatif.

Quand consulter pour les problèmes de ronflement

Quand ils sont particulièrement bruyants et fréquents, les ronflements peuvent signaler un problème d’apnée du sommeil, affection potentiellement dangereuse et nécessitant un traitement. Si vous (ou votre conjoint) arrêtez de respirer pendant de courtes périodes durant votre sommeil, consultez votre médecin. Vous devriez également consulter si vous vous réveillez durant la nuit avec l’impression de manquer d’air ou, le matin, avec un mal de tête, ou encore, si vous êtes somnolente durant le jour. L’apnée du sommeil peut avoir pour conséquence de diminuer la teneur du sang en oxygène, menant éventuellement à de l’hypertension artérielle et à l’hypertrophie du cœur. En plus des changements au mode de vie (perdre du poids, adopter une autre position pour dormir), certains médecins recommandent d’utiliser un appareil à pression positive continue (CPAP) durant la nuit. L’intervention chirurgicale pourra également être envisagée.

Crédits photo : ThinkStock

Évaluation: 3 (193 votes)