Remèdes naturels contre les douleurs de l'oreille

Les oreilles sont particulièrement sensibles et les douleurs y sont très vivement ressenties. Des mesures simples peuvent être appliquées sans danger.

Remèdes naturels contre les douleurs de l

Les douleurs de l’oreille sont généralement dues à des infections, mais d'autres causes sont possibles. En revanche, faites établir un diagnostic précis avant de vous mettre des gouttes dans les oreilles.

Le chaud et le froid

• Allongé sur le côté, posez une bouillotte remplie d'eau bien chaude ou un coussin chauffant sur l'oreille. Vous pouvez aussi utiliser une serviette imbibée d'eau chaude. La chaleur soulage en stimulant la circulation vers l'oreille et en diminuant la pression.

• Le sèche-cheveux constitue une autre source de chaleur. Réglez la chaleur au minimum et maintenez l'appareil à 15-20 cm du pavillon en dirigeant le flux d'air vers l'intérieur de l'oreille.

• Pour limiter l'inflammation dans une oreille déjà douloureuse, essayez cette astuce et voyez si elle vous soulage: enfilez des chaussettes en coton très froides (après les avoir fait tremper dans de l'eau glacée et les avoir essorées) tout en appliquant simultanément une compresse chaude et humide sur l'oreille douloureuse.

Drainez, asséchez

Offrez-vous un chili bien épicé ou une soupe bien relevée. En fluidifiant le mucus, les épices facilitent le drainage de l'oreille et soulagent la pression.

Buvez beaucoup d'eau. Les muscles sollicités lorsque vous avalez provoquent l'ouverture des trompes d'Eustache, ce qui favorise le drainage des oreilles. Le fait de bâiller ou de mâcher du chewing-gum produit le même effet.

Faites des gargarismes à l'eau salée pour stimuler la circulation sanguine vers les trompes d'Eustache et limiter leur obstruction.

Essayez l'extrait d'échinacée, qui donne de bons résultats lorsque la douleur résulte d'une infection des voies aériennes supérieures (rhino-pharyngite, notamment). Mélangez cinq gouttes de teinture mère dans un peu d'eau et buvez cette dose deux fois par jour jusqu'à disparition des symptômes.

• La nuit, surélevez légèrement la tête à l'aide d'un oreiller supplémentaire afin de favoriser le drainage de l'oreille et de soulager la pression.

De l’ail contre les infections

Mangez une ou deux gousses d'ail crues par jour pour aider à combattre virus et bactéries. Les courageux peuvent croquer à belles dents à même les gousses; les autres préféreront un mélange d'ail pilé et d'huile d'olive sur une tartine.

• Si vous avez des difficultés à digérer l'ail cru, remplacez-le par une capsule d'ail à chaque repas.

Des gouttes pour les oreilles

Attention: ne mettez pas de gouttes auriculaires si la douleur est importante, s'il existe une perte d'audition partielle, en cas de fièvre et, surtout, en cas d'écoulement de pus, signe d'une éventuelle perforation du tympan.

Faites chauffer une cuillerée à café d'huile pour bébé, d'huile minérale ou d'huile d'olive au-dessus d'une casserole d'eau bouillante pendant 1 minute, vérifiez la température sur votre poignet et introduisez quelques gouttes d'huile chaude dans l'oreille pour soulager la douleur.

Préparez votre propre antiseptique: pressez une gousse d'ail et mélangez-en quelques gouttes à une cuillerée à café d'huile d'olive. Introduisez ce mélange dans l'oreille pour combattre l'infection.

Éliminez les bouchons d’oreille

Lorsque l'oreille produit trop de cire (ou cérumen), ou si vous avez poussé la cire à l'intérieur du conduit en voulant le nettoyer, un bouchon risque de se former au fond de l'oreille. Il peut être à l'origine de douleurs, sifflements, perte partielle d'audition et problèmes d'équilibre. Pour enlever facilement un bouchon d'oreille, procédez en deux temps: introduisez tout d'abord un fluide qui amollira la cire, puis rincez pour extraire le bouchon.

• Avant de vous coucher, déversez le contenu d'un compte-gouttes d'huile d'olive tiède à chaude dans l'oreille. Laissez ce fluide amollissant couler au fond du conduit, puis bouchez l'oreille à l'aide d'un coton pour éviter de salir l'oreiller. Réitérez l'opération trois ou quatre jours de suite.

• Une fois ramollie, la cire devrait partir d'elle-même. Massez doucement l'arrière du lobe de l'oreille pour la détacher, puis tirez sur le lobe tout en ouvrant et fermant la bouche. Vous pourrez alors récupérer le bouchon sans risquer de le repousser. Pour cela, utilisez une pince à épiler (en étant très prudent) ou un bâtonnet ouaté en effectuant un mouvement circulaire pour faciliter la prise.

Comment nettoyer vos oreilles

• Lorsque vous faites votre toilette, nettoyez les volutes et les replis de l'oreille externe.

Injectez de l'eau tiède (environ 35 °C) dans le conduit auditif à l'aide d'une grosse seringue sans aiguille, d'une poire en caoutchouc ou de la douchette de votre douche. Une partie du cérumen sera expulsée avec l'eau tiède.

• N'introduisez pas de savon dans les oreilles, surtout chez les bébés, car il agrège le mucus.

• N'introduisez jamais de bâtonnet ouaté ou de sonde à l'intérieur de l'oreille, sauf si vous voulez extraire un bouchon après l'avoir ramolli avec de l'huile (voir ci-dessus). Vous ne feriez qu'enfoncer la cire encore plus profondément. Vous risquez, en outre, de percer le tympan ou d'égratigner le conduit auditif.

• Si vous portez un appareil auditif, essuyez-le chaque soir avec un mouchoir en papier afin d'éliminer toute trace de cire et éviter ainsi qu'elle ne s'accumule.

• Si vous avez beaucoup de poils dans les oreilles, ce qui est souvent le cas chez les hommes d'un certain âge, n'hésitez pas à les couper à l'aide d'une tondeuse à piles prévue à cet effet, afin que la cire ne colle pas aux poils à l'ouverture du conduit auditif.

Tiré de: 1001 remèdes maison (Sélection du Reader’s Digest)

Évaluation: 3.2 (148 votes)