Remèdes naturels : bronchite

Quiconque a souffert de bronchite sait combien cette affection est douloureuse. Voici quelques remèdes naturels qui vous aideront à en guérir.

Remèdes naturels : bronchite

Quand on a la bronchite, il faut viser en tout premier lieu à éclaircir le phlegme présent dans les bronches et à le faire circuler pour qu’il soit évacué par la toux. Votre premier recours sera l’inhalation de vapeur. Il est important également de prendre des aliments et boissons qui feront circuler le mucus, ainsi que des remèdes qui combattront les germes et les empêcheront d’adhérer au mucus.

Inhalation de vapeur

  • Prenez une douche chaude ou encore, versez de l’eau très chaude dans un bol, penchez-vous au-dessus et couvrez votre tête d’une serviette. Cette technique contribuera à relâcher les sécrétions de vos poumons. 
  • Pour rehausser l’efficacité du traitement, ajoutez à l’eau quelques gouttes d’essence d’eucalyptus ou de pin. En plus d’exercer une activité antibactérienne, l’eucalyptus contribue à ramollir le mucus dans les voies respiratoires obstruées. (Plutôt que l’essence, vous pouvez utiliser les feuilles : mettez-les à bouillir dans de l’eau, retirez la casserole du feu et inhalez la vapeur). L’essence de pin agit comme expectorant c’est-à-dire qu’elle fait remonter le phlegme des bronches vers la gorge.
  • Gardez l’air de la chambre à coucher humide en faisant fonctionner un humidificateur lorsque vous dormez. Assurez-vous de suivre les consignes de nettoyage données par le fabricant, à défaut de quoi, les bactéries et les moisissures risquent de s’y développer et de s’y multiplier.
  • Si vous avez un humidificateur à ultrason et à vapeur froide, versez-y le contenu d’une bouteille d’un demi-litre d’eau oxygénée à 3% ainsi qu’un quart de tasse d’eau. L’eau oxygénée éclaircit le mucus et contribue à endiguer l’infection. Laissez l’humidificateur fonctionner jour et nuit afin d’en respirer continuellement les vapeurs.

Méthodes naturelles pour éclaircir le mucus

  • Pour éclaircir votre mucus et vous permettre de l’évacuer plus facilement par la toux, buvez au moins huit verres de 250 ml d’eau par jour. Évitez l’alcool et les boissons caféinées : elles déshydratent et, par conséquent, empêchent une bonne évacuation.
  • Consommez des piments forts, de la salsa épicée ou des plats préparés avec du piment de Cayenne. En plus de faire couler le nez, les aliments piquants éclaircissent le mucus des poumons, permettant de mieux l’évacuer par la toux.
  • Prenez de la tisane de molène. Utilisé pour soigner les affections respiratoires, ce remède populaire agit aussi sur le mucus. La molène renferme des saponines qui contribuent à relâcher le phlegme, de même qu’un mucilage gélatineux qui adoucit les muqueuses enflammées. Portez à ébullition une tasse d’eau, retirez du feu et faites infuser une dizaine de minutes 2 cuillers à thé de feuilles sèches. Passez. Vous pouvez prendre en prendre trois tasses par jour. 
  • Évitez les produits laitiers. Le lait de vache renferme de la lactalbumine, substance qui stimule la production de mucus dans les voies respiratoires supérieures et inférieures ainsi que dans les intestins. (Avec leurs quatre estomacs, les jeunes veaux ont besoin de beaucoup de mucus pour protéger leurs voies intestinales contre l’acide gastrique… mais ce n’est pas votre cas!). Quand nous, les humains, buvons du lait de vache, nous produisons du mucus en excès.

Suppléments atténuant les symptômes de la bronchite

  • La N-acétylcysteine (NAC), qui dérive de la cystéine, un acide aminé, contribue à relâcher le mucus. Prenez une dose de 600 mg, trois fois par jour entre les repas jusqu’à ce que votre bronchite soit complètement guérie. Si elle est de courte durée, continuez de prendre le supplément pendant quelques semaines après que vous ayez cessé de tousser.
  • L’échinacée et l’astragale fortifient le système immunitaire et aident l’organisme à combattre les bactéries et les virus. Prenez 500 mg de l’une ou de l’autre plante quatre fois par jour si votre bronchite est aiguë, deux fois si elle est chronique.
  • Puissant antioxydant, l’acide R-lipoïque joue un rôle vital dans la guérison des voies respiratoires enflammées. Comme les autres antioxydants, notamment les vitamines C et E, il favorise la santé en compensant les effets nocifs des radicaux libres, molécules qui endommagent les cellules.  Normalement, l’organisme produit suffisamment d’acide R-lipoïque mais, en présence d’inflammation, les cellules sont mises à rude épreuve et ont besoin d’un coup de pouce de ce côté-là. Prenez en 100 mg trois fois par jour, aux repas.
  • L’Arcozon, une formule médicinale aux propriétés antibactériennes et immunostimulantes, comprend quatre plantes utilisées traditionnellement par les guérisseurs de l’Amazonie : liane du Pérou (Uncaria tomentosa), pau d’arco, iresine et jatoba. Elle agit tant pour la prévention que pour le traitement des infections bronchiques. Prenez une cuiller à thé ou quatre capsules quatre fois par jour si votre bronchite est aiguë, deux fois si elle est chronique.

Le pouvoir de la prévention

  • La mesure préventive la plus importante que vous puissiez prendre pour prévenir la bronchite chronique est d’éviter le tabac. Si vous fumez, informez-vous sur les divers programmes mis sur pied pour faciliter le sevrage.
  • Si, au travail, vous êtes exposée à beaucoup de poussière, de vapeurs ou fumées ou de polluants, qui peuvent tous contribuer à la bronchite chronique, portez un masque ou un respirateur adéquat afin de filtrer les impuretés de l’air que vous respirez.
  • Pour réduire radicalement votre risque de contracter une bronchite virale, lavez-vous les mains fréquemment et évitez de les porter à votre visage, particulièrement si vous avez été à proximité d’une personne enrhumée. Nettoyez votre nez et vos sinus avec une solution saline en aérosol. Ou encore, faites-vous recommander par le pharmacien un médicament en vente libre destiné à dégager les sinus : il préviendra la dissémination des allergènes et agents infectieux dans vos poumons.
  • La vitamine C aide l’organisme à combattre les virus qui s’attaquent au système respiratoire. Elle est particulièrement efficace lorsqu’elle est associée à des flavonoïdes (ou bioflavonoïdes). Comme mesure préventive, vous pouvez en prendre jusqu’à 2000 mg par jour, à diviser en quelques doses. (À doses plus élevées, elle peut provoquer de la diarrhée.)

Adapté de : 1,801 Home Remedies, Reader's Digest

Évaluation: 3.5 (143 votes)