Les meilleurs traitements contre la migraine

Bien qu'il n'y ait pas de remèdes contre la migraine, il existe différents traitements pour vous aider à obtenir un certain soulagement. Voici quelques nouvelles options à essayer

Les meilleurs traitements contre la migraine

Bien qu'il n'y ait pas de remèdes contre la migraine, le soulagement se trouve dans les traitements médicamenteux courants : efficaces pour la plupart des patients et préventifs pour les cas sévères. Trouver un médicament qui fonctionne et dont les effets secondaires sont tolérables est une question d'essais, d'erreurs et de patience. La recherche répond progressivement à des questions clés sur la migraine en découvrant des indices pour des traitements potentiels.

Médicaments efficaces à court terme

Pour beaucoup de gens, le meilleur traitement disponible lorsque la migraine survient consiste en une classe de médicaments d'ordonnance appelés triptans (au Canada, il y en a 7 sortes offertes sous forme d’injections, de comprimés ou de vaporisateurs nasal). Les triptans sont conçus pour resserrer les vaisseaux sanguins, ce qui les empêche de libérer des neuropeptides pro-inflammatoires, réduisant ainsi la durée de la migraine.

Ce que vous devez savoir : les triptans ne représentent pas une solution magique. Vous devrez peut-être en essayer plusieurs avant de trouver celui qui fonctionne pour vous. « Ils fonctionnent bien pour plus de la moitié des migraineux, moins bien dans 30 à 40 % des cas et ne répondent pas du tout aux besoins de 15 % des personnes atteintes, » explique le Dr Werner Becker, neurologue et professeur dans les départements de neurosciences cliniques et de médecine à la faculté de médecine de l'University of Cagary. Pour ceux chez qui ça fonctionne moins bien, les médecins peuvent combiner les triptans avec d'autres médicaments comme l'acétaminophène ou l'ibuprofène en vente libre. Les triptans ne sont pas prescrits aux personnes souffrant de maladie coronarienne ou d’hypertension artérielle non normalisée, en raison de leur effet sur les vaisseaux sanguins. Pour les cas plus graves, les médecins peuvent se tourner vers des médicaments préventifs (voir ci-dessous).

Alternative d'avenir : une nouvelle classe de médicaments appelés antagonistes du CGRP (peptide lié au gène de la calcitonine) pourrait vous offrir une alternative. Alors que les triptans resserrent les vaisseaux sanguins (prévenant la libération de molécules de douleur), les antagonistes de CGRP bloquent dès le départ un vasodilatateur potentiellement émetteur de douleur. « Les études laissent entrevoir qu'ils sont aussi efficaces que les triptans et devraient produire moins d'effets secondaires », selon le Dr Becker. Si la recherche continue de révéler ces avantages, ces médicaments pourraient être offerts sur le marché d’ici 2 ans.

Médicaments préventifs

Les médicaments préventifs ne sont habituellement prescrits qu'aux personnes qui ont des crises de migraine fréquentes ou sévères, car ils peuvent provoquer quelques effets secondaires importants.

Ce que vous devez savoir : Les médecins ont recours à des médicaments préventifs lorsque le médicament efficace fonctionne, mais que le patient en prend trop souvent et qu’il est toujours inapte (taux élevé d’absentéisme au travail). Trop de médicaments efficaces peuvent avoir un effet de rebond, augmentant le taux de migraines. Les options préventives comprennent :

• Les antidépresseurs sérotoninergiques. Ce sont des neurotransmetteurs qui provoquent un resserrement des vaisseaux sanguins et qui réduisent la libération d'autres produits chimiques visant à soulager la douleur comme la dopamine qui joue un rôle majeur dans la perception de la douleur par le cerveau. Les antidépresseurs tricycliques semblent réduire la douleur en agissant sur le niveau de sérotonine et d'autres produits chimiques dans le cerveau.

• Les bêtabloquants.
Utilisés pour les maladies cardiaques et pour l'hypertension artérielle; on ne sait pas encore vraiment pourquoi ces médicaments sont efficaces pour les migraines.

• Les médicaments antiépileptiques. Personne ne sait précisément de quelle manière ces médicaments aident à prévenir la migraine. De plus, ils peuvent provoquer des effets indésirables comme des nausées et la perte de cheveux.

• Les contraceptifs oraux. Dans certains cas, les médecins vont prescrire un contraceptif oral en continu pour éviter les fluctuations d'œstrogènes et conjurer les élans de migraine. Les inconvénients : l’effet escompté peut prendre des mois avant de se manifester. Certaines femmes ne ressentent aucun changement, alors qu’un petit pourcentage a des épisodes de migraine plus fréquents.

Alternative d’avenir :
Les premières études montrent que le Botox peut diminuer la douleur des migraines chroniques. Les chercheurs pensent que cela empêche l'activation des terminaisons nerveuses de la douleur, ce qui réduit la perception de la douleur dans le cerveau. Le Botox est actuellement en « utilisation non indiquée sur l'étiquette » pour la migraine (c'est-à-dire, lorsque les médecins prescrivent un médicament pour un usage que Santé Canada n’a pas encore approuvé). On l’injecte dans des points précis du cuir chevelu. Le Botox a récemment été approuvé par la U.S. Food and Drug Administration pour soulager les migraines et le Canada pourrait bien emboîter le pas.

Tiré de : Best Health Magazine, janvier/février 2011

Évaluation: 3 (11 votes)