Gueule de bois: 13 trucs pour survivre aux partys des Fêtes

L’alcool coule à flots pendant la période des Fêtes. Avant de trouver réconfort sur le plancher de votre salle de bain, consultez nos trucs pour prévenir et survivre à la gueule de bois.

Gueule de bois: 13 trucs pour survivre aux partys des Fêtes

Voici quelques conseils pour éviter la gueule de bois et quelques remèdes pour vous préparer à la prochaine soirée.

Comment prévenir la gueule de bois

1. Ne buvez pas l'estomac vide. Avant de vous rendre à une soirée où vous risquez de boire un peu trop d'alcool, mangez quelque chose – si possible des aliments gras. En tapissant les parois intestinales, les graisses ralentissent l'assimilation de l'alcool, et limitent donc le risque d'ivresse – ce qui réduit l'éventualité d'une gueule de bois le lendemain.

2. Choisissez le bon type d'alcool. Si vous devez choisir entre plusieurs alcools forts, optez pour de la vodka ou du gin plutôt que pour du whisky, du rhum ou du cognac. Si vous buvez du vin, prenez plutôt du blanc. Les alcools clairs, comme la vodka, ne contiennent pas de congénères, des composés chimiques qui accentuent les nausées et le mal de tête du lendemain. Quant au vin blanc, il en renferme moins que le vin rouge.

3. Buvez lentement. L'organisme élimine l'alcool à un rythme régulier d'environ 30 ml par heure (la capacité d'élimination varie toutefois d'une personne à l'autre).

4. Alternez alcool et autres boissons – eau gazeuse, jus de fruits et autres boissons sans alcool.

5. Évitez le champagne et les autres boissons alcoolisées pétillantes (gin tonic ou rhum-coca, par exemple). Les bulles accélèrent le passage de l'alcool dans le sang.

 

Comment remédier à la gueule de bois

1. Dès le réveil, buvez deux verres d’eau pour compenser la déshydratation résultant d’une trop grande consommation d’alcool.

2. Buvez un grand verre de jus de pamplemousse, d’orange ou de tomate. Le jus contient du fructose, un sucre simple qui accélère le métabolisme de l’alcool.

3. Si vous êtes consommateur de café, prenez-en une tasse ou deux le plus tôt possible. La caféine étant un vasoconstricteur, elle contracte les vaisseaux sanguins du cerveau, dilatés par l’alcool. N’en faites toutefois pas d’abus car, comme l’alcool, la caféine est diurétique: trop de café vous déshydratera davantage.

4. Essayez le kudzu, ou tisane du «lendemain de la veille», contre l’empoisonnement à l’alcool. Vous en trouverez dans les magasins de produits naturels. Prenez les doses suggérées sur l’emballage du produit.

5. Une fois revenu de vos malaises, préparez-vous un bol de soupe ou de bouillon de poulet. L’un et l’autre remplaceront le sel et le potassium que l’organisme perd suite à la consommation d’alcool.

6. Faites-vous un smoothie. Le lait frappé à la banane remplace aussi le potassium et d’autres nutriments que l’on perd lorsqu’on boit beaucoup. Passez au mélangeur une demi-tasse de lait, une banane et deux cuillerées à thé de miel.

7. Si la nourriture ne vous répugne pas trop, prenez un repas léger composé d’un fruit frais, de craquelins et de miel. Les fruits et le miel sont de bonnes sources de fructose. Réservez le bacon et la saucisse pour une autre journée.

8. Bien que vous ayez probablement envie de rester au lit, levez-vous et allez courir ou prendre une marche, ce qui stimulera la production d’endorphines, analgésiques naturels produits par l’organisme. La trop grande consommation d’alcool peut avoir pour effet d’abaisser les taux d’endorphines.

Tiré de: 1001 remèdes maison (Reader’s Digest Canada)

Évaluation: 2.8 (9 votes)