Traitement choc pour cheveux abîmés

Si votre chevelure est abîmée à cause des traitements capillaires que vous lui imposez ou pour d’autres raisons, les conseils et produits suivants vous permettront de corriger le problème.

Traitement choc pour cheveux abîmés

Cheveux secs, ternes, faibles, cassants, rebelles, chargés d’électricité statique et qui ont tendance à bouffer instantanément à l’humidité et à se dégonfler tout aussi rapidement après avoir été coiffés, voilà ce que vous apercevez peut-être dans votre miroir. Cependant, il existe des solutions à tous ces problèmes: en procurant les soins requis à votre chevelure, elle pourra retrouver sa beauté et sa gloire d’antan. Les conseils de Michael Victor, gourou de la coiffure et propriétaire de Delineation Skin & Hair de Toronto, vous y aideront.

D’abord déterminer le type de dommages

Selon Michael Victor, connu dans certains cercles comme «le médecin du cheveu», les cheveux chimiquement abîmés ne demandent pas tout à fait les mêmes soins que ceux qui sont mécaniquement endommagés. Il faut donc d’abord diagnostiquer le problème.

Les dommages chimiques résultent de l’emploi de produits destinés à permanenter, décolorer et défriser, et d’une exposition fréquente au chlore. «Ces produits chimiques dégradent les protéines des cheveux, les affaiblissant», explique le coiffeur.

Si de nombreux facteurs peuvent causer des dommages mécaniques, en règle générale, leur effet est le même, c’est-à-dire qu’ils privent le cheveu de son humidité et de son élasticité. Les appareils chauffants sont les grands coupables, mais il faut compter aussi avec les brosses usées, qui arrachent les cheveux, les fréquents crêpages, l’exposition excessive au vent et au soleil, et les manipulations trop énergiques, par exemple le brossage quand les cheveux sont mouillés ou un séchage vigoureux à la serviette.

«Trop souvent, les dommages résultent de l’emploi d’appareils trop chauds pour le type de chevelure de la personne, ajoute le coiffeur. Les gens veulent des sèche-cheveux et des fers atteignant des températures de 200˚ C ou plus, mais les cheveux fins et fragiles ne les supportent pas.»

Choisir des produits adaptés à sa chevelure

Même si vous ne souhaitez pas colorer vos cheveux, essayez un colorant ton sur ton, semi ou demi permanent. Ces produits exempts d’ammoniaque revêtent la cuticule, contribuant à la lisser, l’épaissir, la renforcer et la faire briller; ils s’affadissent graduellement sans laisser de démarcation.

Optez pour un shampoing et un revitalisant conçus pour votre type de problème. «Pour éviter que les cheveux chimiquement abîmés se cassent, il faut les renforcer ou les refaire; par conséquent, il vous faudra un reconstructeur de protéines ou de kératine», explique Michael Victor. Essayez le shampoing, le revitalisant et l’huile coiffante K-Pak Color Therapy de Joicoi, qui renferment des peptides et des acides aminés dont l’action est de refaire la surface des cheveux abîmés et de les reconstruire (16,75$ à 21,50$; 1-800-80-JOICO ou joico.com).

Par contre, souligne le coiffeur, les cheveux desséchés ou cassants résultant d’un stress mécanique ont besoin d’eau plutôt que de protéines. Par conséquent, dans ce cas, optez pour un shampoing et un revitalisant hydratants. Essayez le shampoing Therappe et le revitalisant Humectress de Nexxus qui, grâce à leur richesse en céramides, nutriments et antioxydants, ainsi qu’à leur protection anti UVA et UVB, élèvent le taux d’humidité de la chevelure (respectivement 6$ et 10$ pour le format de 150 ml; dans les pharmacies et sur well.ca).

Si vous pensez que les dommages résultent de causes à la fois chimiques et mécaniques, utilisez en alternance les produits conçus pour ces deux types de problèmes.

Vous devrez également appliquer un traitement capillaire une ou deux fois par semaine. Pour en tirer les plus grands bienfaits, enveloppez votre tête d’un sac de plastique, chauffez au sèche-cheveux pour faire pénétrer et laisser le produit travailler 15 à 30 minutes avant de vous rincer. Essayez le masque Delineation Hair & Skin Essentials, au pH équilibré et qui est efficace pour les deux types de dommages. On peut également s’en servir quotidiennement comme revitalisant (35$ sur delineation.ca).

Ensuite, changer certaines habitudes

Apprenez à apprécier la texture naturelle de vos cheveux. Demandez à votre coiffeur une coupe qui vous permettra de laisser sécher vos cheveux à l’air et ne nécessitera pas de fer chaud ou de retouches au sèche-cheveux. De plus, faites rafraîchir votre coupe toutes les six semaines jusqu’à ce que les parties endommagées soient toutes éliminées.

Sur les cheveux mouillés ou humides, utilisez exclusivement un peigne à grosses dents. Si vous devez, à l’occasion, utiliser le sèche-cheveu, le fer à friser ou à défriser, éliminez d’abord tout surplus d’eau en séchant bien vos cheveux avec une serviette. «Utilisez un séchoir chaud sur des cheveux mouillés consiste littéralement à les faire bouillir, car c’est d’abord l’eau qui est chauffée», rappelle Michael Victor. Servez-vous d’une serviette en microfibres, qui absorbe mieux l’eau que les serviettes en tissu éponge et le fait plus rapidement, ce qui vous permettra de diminuer le temps de séchage. Essayez la serviette en microfibres de Upper Canada Soap (15$; voir liste de détaillants sur uppercanadasoap.com) ou le gant en microfibres de Delineation, qui permet de sécher délicatement les cheveux frisés mouillés (22,95$ la paire, sur delineation.ca).

Avant d’utiliser le sèche-cheveux, appliquez toujours un produit coiffant antichaleur, par exemple le Frizz-Ease Heat Defeat Protective Styling Spray de Frieda (10,49$ dans les pharmacies ou sur well.ca).

Utilisez des appareils qui conviennent à la texture et la résistance de vos cheveux. Par exemple, s’ils sont fins, utilisez de préférence des rouleaux chauffants plutôt qu’un fer à friser, et employez de préférence un sèche-cheveux vendu en pharmacie (autour de 50$). «Plus le cheveu est gros, plus il peut tolérer des températures élevés, à la condition d’être en santé», rappelle Michael Victor. Et quel que soit votre type de cheveu et sa résistance, évitez en tout temps de trop rapprocher l’appareil de votre tête.

Pour illustrer son propos, le coiffeur demande à des volontaires de mettre la paume de la main contre l’orifice de la buse du séchoir. «Il n’est pas allumé, mais l’idée fait peur aux gens et ils hésitent, confie-t-il. Quand vous mettez la buse du séchoir directement sur vos cheveux, la chaleur s’y concentre et frit littéralement la cuticule; elle est d’ailleurs assez forte pour faire fondre les brosses. Éloignez-le un peu et vous avez alors un écoulement d’air; c’est tout ce dont les cheveux ont besoin pour sécher.»

Enfin, entretenir et prévenir

Suivez de près l’évolution de votre chevelure. Six semaines après avoir entrepris votre traitement, il vous faudra probablement apporter un autre changement. «Si votre chevelure semble s’alourdir ou si vous n’observez plus d’amélioration, c’est qu’il est temps de la couper de nouveau», explique Michael Victor. Ce n’est pas que le traitement ne fonctionne plus, c’est plutôt qu’il faut passer à la phase de prévention. Ce qui signifie vous en tenir à votre couleur naturelle (c’est beaucoup moins dur pour le cheveu de faire quelques mèches autour du visage que de colorer toute la chevelure) et utiliser un produit coiffant antichaleur quand vous devez sécher vos cheveux à chaud.

«Si vous reprenez vos vieilles habitudes, vous devrez recommencer à zéro», prévient-il.

Évaluation: 3.1 (108 votes)